skip to Main Content

La Forêt de Cèdres



Ancienne Vauclusienne, c’est avec nostalgie que je vous raconte le lieu de mon enfance qui est aussi un endroit ombragé apprécié par un grand nombre de marcheurs : La Forêt des Cèdres !

Levez la main ceux qui ne se sont jamais enfoncés dans cette immense forêt le temps d’une journée ou d’une après-midi ? Je peux vous compter sur les doigts de la main n’est-ce pas ?

Que faire à la forêt des Cèdres ?

Marche, running, vtt, yoga, pique-nique, sieste, construction de cabanes et j’en passe, bref vous l’aurez compris on ne peut s’ennuyer !


Pour cela, il vous faut passer la route de Lourmarin menant sur les hauteurs du village de Bonnieux. Après quelques virages bien serrés, vous arrivez à 727m d’altitude. Vous comprenez que vous êtes sur le bon chemin quand les arbustes que vous aperceviez au loin depuis votre voiture, se trouvent être de vrais géants de la forêt une fois garés.
Etant plus jeune je restais impressionnée devant l’étendue de végétation. Ce parc naturel étendu à perte de vue me semblait ne jamais prendre fin tant il était gigantesque.

Mais maintenant j’ai grandi (oh vous savez seulement en âge .. ! ), et pour mon retour dans la forêt de mon enfance j’ai pu voir que cette espace s’entend sur trois communes : Bonnieux, Ménerbes et Lacoste. Vous avez au total un peu plus de 250 Ha pour vous et une vingtaine d’espèces de faune et de flore.


Ahha j’ai failli oublier, rassurez-vous, malgré cette immensité vous ne pouvez pas vous perdre. Non, Non, j’ai essayé mais des panneaux vous indiquent régulièrement sur quel chemin vous vous trouvez. De plus, vous êtes libres de choisir votre parcours en fonction du nombre de kilomètres que vous souhaitez parcourir. Vous avez quatre parcours à choisir dès votre arrivée : Chemin des Cèdres ( 1.5km de chemin accessible pour les personnes handicapées, Le Sentier du Portalas (3km), Le Portalas (2.8km) et le Bois de Roustan (3.8km). Mais rien que pour vous je me suis motivée pour aller au bout du Bois de Roustan traversant les trois communes.

Un Paysage à couper le souffle


Pour ceux qui ne connaissent pas encore cette forêt, on ne cherche pas 12h à 14h pour comprendre la raison de son nom. Vous l’aurez compris, les grands de cette terre sont les cèdres ; puissants, imposants et surtout bien protégés. Ce parc naturel du Luberon on le protège car on l’aime. Il nous offre un paysage époustouflant à l’intérieur duquel l’homme peut remettre en question sa grandeur face à celle de notre belle nature, que dis-je notre Mère Terre.


Après avoir construit une cabane puis avoir voulu se challenger en faisant un sprint sur une longue partie du chemin, continuez encore un peu jusqu’à arriver au panneau suivant : « L’Homme mort de rire » à mi-chemin en direction de Ménerbes. Bien évidemment ma pause s’est faite sur le panneau de notre « Homme mort de rire ». Je vous avoue qu’à ce moment précis on aurait bien pu ajouter un panneau avec « Femme fatiguée mais aussi morte de rire » puis j’ai repris mon chemin.

Une végétation qui a su s’adapter


Plus on avance et plus la majestueuse forêt gouvernée par des cèdres de plus de 6, 7 mètres de haut se transforme en végétation plus petite, plus aride adaptée aux différentes complications météorologiques.
Sur les hauteurs le vent est plus fort et rase les arbres qui finalement deviennent un vaste plateau d’arbustes et de petites plantes.
Si les familles préfèrent occuper leurs bambins dans les entrailles de la forêt, les plus téméraires, eux, parcourent le Bois de Roustan qui vous offre une vue sur le Luberon et même, si mes repères étaient bons, sur une partie du Pays d’Aix. Vous ne me croyez pas ? Allez jusqu’à la Citerne et admirez.
Je pourrais en parler encore et encore mais pour des endroits calmes et paisibles il est préférable de vous faire votre propre avis.
La forêt des Cèdres est pour moi un lieu de songe, qu’en est-il pour vous ?

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Back To Top