skip to Main Content

L’anchoïade naturellement Apéro provençal #2

L’indémodable anchoïade

Coucou me revoilà ! Vous vous souvenez de moi, je suis la petite tornade au pistou ? Je cherche désespérément une petite sauce pour tremper les doigts de pieds ! Une anchoïade ? Vendu !

L’anchoïade est au Sud de la France ce que la langoustine est à la mayonnaise maison (Un truc de fou !).

Pour la recette, rien de plus simple :

Pour les ingrédients, voici des quantités approximatives car bien sûr, l’expérience acquise, vous ajusterez les quantités en fonction de votre goût :

  • 1/2 litre d’huile d’olive vierge extra
  • 2 têtes d’ail
  • 200 g d’anchois. Mettez-les à tremper dans de l’eau froide quelques minutes. Renouvelez cette opération deux ou trois fois pour bien les dessaler.
  • Poivre et vinaigre (2 pincées généreuses de persil ciselé)

On y va pour l’anchoïade?

Dans un mortier (ou autre si vous n’en n’avez toujours pas dans votre valise 😉), écrasez finement au pilon vos gousses d’ail puis les anchois. Incorporez l’huile d’olive en filet en tournant comme pour un aïoli (oui l’article vient promis 😉) jusqu’à obtenir la consistance qui vous convienne.

De notre côté, nous la préférons en texture un peu grossière, pilée au mortier ou écrasée avec amour à la fourchette. Vous pouvez y tremper vos torsades (lien recette) ou bien des légumes crus : carottes, choux fleurs, concombre, petites courgettes, branches de céleri, radis et tutto quello che vuoi (tout ce que tu veux). Sachez que cette sauce se conserve longtemps au frais et que l’on peut facilement la rallonger en ajoutant de l’ail et des anchois…

L’anchoïade s’est répandue dans plusieurs autres régions, et connait désormais de nombreuses déclinaisons (bagna cauda piémontaise, anchoïade niçoise…) mais nous forcément on préfère notre recette !

Comme ça au passage saviez-vous que les anchois font partie des poissons les plus riches en oméga 3 et en Vitamine D. Ce poisson est également une bonne source de fer et de Vitamines B3. Il fournit des quantités intéressantes de Vitamine A, et provitamine A. Associé à l’ail et l’huile d’olive, l’anchois est donc l’aliment bonne humeur et nous, de la bonne humeur on en a à revendre !

Ce qui est bien avec l’anchoïade, c’est qu’elle se déguste en été mais aussi en hiver ! Sur une pomme de terre, des carottes cuites ou du pain grillé… j’ai presque envie qu’il fasse froid 😉Du coup l’hiver a un goût d’été et ça c’est plutôt sympa !

Faut qu’on parle!

Pour finir ce billet sur un petit clin d’œil, OUI Messieurs Dames, je vais vous parler d’haleine fraîche ! Parce qu’à force de vous parler d’ail et d’anchois, bien sûr les non-habitués, seront peut-être réticent ! Alors, nous l’astuce c’est d’ajouter à votre anchoïade du persil ! D’abord parce que c’est très bon mais aussi parce que les feuilles de persil permettent de détruire les bactéries contenues dans la bouche et responsables des mauvaises odeurs. Si c’est trop hard, une goutte d’huile essentielle* de menthe poivrée directement dans la bouche est assez efficace (et un bon brossage de dent cela va sans dire hein ?)

Bon mais on ne va pas s’arrêter à cela n’est-pas ! Allez prochain article, je vous achève avec l’aïoli 😉

En tout cas, voilà une recette d’anchoïade dont vous me direz des nouvelles ! A plus !

* Effectuer un test cutané avant application – Ne pas appliquer pure sur la peau – Ne convient pas aux femmes enceintes ou allaitantes, aux enfants de moins de 6 ans, aux personnes épileptiques ou présentant des troubles neurologiques, aux sujets présentant des troubles hormono-dépendants cancéreux ou non, aux personnes déficientes en enzyme G6PD, aux sujets souffrants de lithiase biliaire, d’inflammation de la vésicule biliaire, de troubles hépatiques graves, d’hypertension et lors de problèmes cardiovasculaires importants.

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top