skip to Main Content

L’histoire d’une betterave longue… Gardannaise !

Qui à Gardanne n’a jamais entendu parler de Claude Crudeli et de sa fameuse betterave longue ? Une betterave bien de chez nous, à la forme caractéristique et à l’histoire bien particulière, que nous vous présentons aujourd’hui.

Une betterave oubliée pourtant autrefois réputée…

La « longue de Gardanne » comme certains aiment l’appeler, a connu ses heures de gloire au début du XXème siècle, et notamment avant la seconde guerre mondiale. A l’époque, plus de 150 hectares de champs étaient cultivés avec ce légume. Elle était ensuite exportée à l’étranger et à travers toute la France. Pour l’histoire, il se dit même qu’on la servait sur le célèbre Paquebot France ! (Et rien que ça, pour une betterave Gardannaise, ça en jette !)

La betterave SUIRAM, ici déjà cuite

La découverte de Claude Crudeli…

Mais la « longue de Gardanne » va finalement disparaître peu à peu. après ces quelques années de gloire… Jusqu’au jour où Claude Crudeli, fils d’agriculteur Gardannais, va faire une surprenante découverte en rangeant des affaires de famille. Il trouva en effet quelques graines de cette fameuse betterave longue de Gardanne dans… (devinez quoi ?) : des chaussettes appartenant à son père !

Grâce à cette trouvaille, mais aussi pour honorer la mémoire de son père, Claude Crudeli relança alors la culture de la betterave longue Gardannaise, en créant la marque SUIRAM (qui veut dire en fait Marius à l’envers, prénom de son père). Il propose depuis sa betterave sur les étals du marché de Gardanne et la livre à certains restaurateurs de la Région.

Comment déguster la « longue de Gardanne » ?

Pure plaisir pour les papilles, la betterave SUIRAM a un goût délicieusement doux et sucré, qui saura séduire même les plus réticents à l’habituelle saveur terreuse des traditionnelles betteraves rondes.

Vendue déjà cuite, elle est délicieuse nature, sur du pain de campagne tartiné d’un peu de pistou, ou en salade froide assaisonnée et accompagnée de noix…

Personnellement, j’adore la cuisiner en houmous, pour changer de la recette traditionnelle constituée exclusivement de pois-chiche. Et pour les plus curieux d’entre vous, vous pouvez aussi l’essayer en version sucrée, avec une recette d’un brownie au chocolat et à la betterave qui est pour le moins… surprenante ! (Et que nous avions testé pour vous il y a quelques années). Recette à télécharger juste en dessous.

Le fameux brownie au chocolat et à la betterave (longue de Gardanne)

A vos fourchettes !

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top