skip to Main Content

Sainte-Victoire à pied – Randonnée #1

Sainte Victoire, n’est-elle pas grandiose ? Une montagne qui en a inspiré plus d’un et qui continue à le faire. Je l’appelle la montagne aux milles facettes. Selon où l’on se trouve, selon l’heure, elle peut arborer des couleurs étonnantes ou même se napper d’une robe de brouillard. Bref, tu l’auras compris, je trouve la Sainte-Victoire fascinante.

Mais, aujourd’hui je vais plutôt te parler de randonnée. Donc qui dit randonnée, dit sentier balisé. Avant tout ça, je vais te faire un petit topo.
Il existe autour de la Sainte-Victoire, pas loin d’une trentaine de sentiers balisés (et peut-être même plus…). Il peut y avoir des boucles assez simple, en passant par des GR. Bien évidemment, les sentiers sont classés par niveau de difficulté allant de « facile » à « très difficile ». Il existe même des passages d’escalade réservés à un niveau 4b.
Bref, il y en a pour tous les goûts, randonnée, escalade et même parapente.

Randonner à la Sainte-Victoire

Je ne suis pas du tout habitué à faire de la randonnée, donc ami.e.s non marcheur.euse.s, en solo, à deux, ou à plusieurs cet article est fais pour toi, pour vous.

Pour la randonnée que j’ai effectué, j’étais en compagnie de 3 amies. Nous l’avons faite fin juin, il ne faisait pas encore très chaud, ce qui est parfait et rend la balade vraiment agréable.
Mais là tu te pose la question : Quelle randonnée ont-elles bien pu faire ?
Hé bien cher.e.s ami.e.s, nous sommes partis à la conquête du Prieuré – Croix de Provence.

Nous avons choisi le sentier Imoucha, dont le départ se fait au Barrage de Bimont. Avant de te parler de mon périple, je vais d’abord aborder l’aspect équipement.

Les indispensables

  • Chausse-toi bien !

N’envisage même pas de mettre des baskets (sneakers). Pour la simple et bonne raison que :
1. Tu vas littéralement les abimer en une journée de marche
2. Tu auras les pieds en compote avant d’être arrivé au sommet.

  • Dans ton sac à dos, tu auras :

Au moins 2 litres d’eau !! Oui, oui, tu as bien lu, 2 litres d’eau. C’est vrai que ça pèse lourd sur le dos, mais au moins tu seras hydraté tout au long de la randonnée. Je tiens à souligner que le dernier point d’eau est au départ du barrage de Bimont.

Un imperméable (coupe-vent), qui te permettra de te couvrir en cas de changement des conditions climatiques (vent, pluie,…).

Un pique-nique et des choses à grignoter pour continuer à alimenter son corps tout le long. (Ah, et pense à avoir un petit sac à déchet pour ne rien jeter dans la nature).

Une mini trousse de secours (ça peut toujours aider)

Départ pour la randonnée

Comme je le disais plus haut, nous avions choisi de prendre le sentier Imoucha dont le départ se fait au Barrage de Bimont.

Dès que l’on franchi le barrage, sur la gauche on peut accéder au départ du sentier Imoucha. Pour arriver au Prieuré ou à la Croix de Provence, il faudra compter à peu près 2h, 2h15 de marche. Personnellement, je recommande de marcher à son rythme et de faire des pauses si on en a besoin, ne serait-ce que pour boire une gorgée d’eau ou grignoter quelque chose.

Dès que l’on débute la randonnée, mis à part le paysage que l’on admire, il faut bien penser à regarder le balisage pour aller dans la bonne direction. Pour le sentier Imoucha, le balisage est de couleur bleu.

Bien évidemment, au bout de 30 minutes ou d’une heure de marche, ça commence à grimper. Pendant ce temps-là, on croise des personnes qui redescendes, certains en courant… pendant que toi tu es déjà presque cuit alors que tu viens à peine de débuter la monter ahahahahah

Et puis, on finis par arriver au Prieuré.
Petit conseil et pas des moindre, c’est le moment de dégainer son coupe-vent. La montée, ça donne chaud, mais dès que l’on se pose là haut, c’est la porte au courant d’air (très frais).

Après la petite pause pique-nique au Prieuré, c’est parti pour 15 minutes de marche à peu près pour arriver jusqu’à la Croix de Provence, pour admirer la superbe vue sur le plateau, la mer au loin et zieuter les belles maisons qui se trouvent au pied de la Sainte-Victoire.

Et puis, viens le moment de la descente. Pour revenir à son point départ, il n’est pas nécessaire de reprendre le même sentier. Nous avons choisi de redescendre par le pas de l’escalette et ensuite de reprendre le GR…
C’était vraiment une descente assez tranquille, mis à part le passage du Pas de L’escalette où c’était limite de l’escalade ou plutôt du toboggan ahahah.

On a vraiment pu observer tout notre parcours et se dire : ON ETAIT TOUT LA HAUT !!!

On a même eu droit à une pause jacuzzi sur le domaine des Roques Haute, très rafraichissant et reposant pour les pieds.

En bref, c’était une journée randonnée Sainte-Victoire très agréable.
Personnellement je suis vacciné pour la randonnée pour le reste de l’année ahah

À bientôt pour un prochain article, et n’hésite pas à laisser un petit commentaire dans la boîte juste en bas.

Sheera. 😉

Cet article comporte 1 commentaire

  1. Vous décrivez votre rando telle que je l ai vécu. On souffre un peu lors de la monté
    Mais c’est tellement beau. Surtoit actuellement avec les coulrurs de l automne. Lorsque vous artivez dans le grand champs près du parking des roques roques hautes la sainte victoire a faire aux changement de saisons

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top