skip to Main Content

Seillans, le village de mon enfance

Seillans, village au cœur du Pays de Fayence

Vous l’avez compris, au fil de nos articles, nous avons envie de vous faire voyager chez nous, chez vous, ici, en Pays d’Aix, en Pays de l’Etoile, sur la Côte bleue, dans le département, dans les Alpes Provence Côte d’Azur, bref en Provence. Moi j’aime mieux le terme « dans le Midi » car venant du Nooooord 😉, on répondait toujours à la fameuse question « tu pars où pour les vacances » ? « Je descends dans le Midi ». Hééééé ouiiiii… Et dans le Midi, les routes sont belles, les villages innombrables et tous différents, des histoires pluriséculaires, des caractères bien trempés et partout le soleil ! Pourquoi Seillans me direz-vous?

Mon Pays

Et bien j’avais envie de vous parler de mon Pays, le mien, à moi ! Et oui, je ne m’appelle pas Fanny pour rien. Mon Pays c’est le Pays de Fayence dans le Var. Je pourrais vous écrire mille articles (je le ferai peut-être 😉) du village perché de Mons au village d’artistes de Tourrettes, Callian, les gorges de la Siagne, celles de Pénafort, le lac de St Cassien…Mais il faut choisir (je sais !). Alors, pour vous donner envie d’y aller passer une journée, un week-end ou des vacances ou pour voyager tout simplement avec moi en pensées au gré de cet article, je vous emmène donc dans mon village, à Seillans (pas Sillans, pas Sillans-la-Cascade hein ?). Un jour prochain, je vous parlerai également de Fayence, où l’enfance résonne encore…

Un village traditionnel de Provence

D’abord, une impression, un souvenir pas si lointain. Il fait très beau, déjà trop chaud. Je descends au cœur du village de Seillans par un petit chemin de campagne, celui qui descend vite mais qui fait mal en remontant 😊. Les cigales bien sûr chantent déjà à tue-tête …

En arrivant, je traverse « la place aux boules » (Avec l’accent on est d’accord 😉Place de la république). Quelques joueurs concentrés et quatre hommes à la table des cartes. Un chien vagabonde à travers la place, libre, observant d’un œil son maître qui semble gagner la partie. Je descends les quelques marches qui me mènent place du Thouron. La fontaine est superbe, mi ombre, mi lumière, elle est habillée de plusieurs seaux emplis de roses. Les tables du restaurant attenant sont encore vides mais déjà les serveurs s’affairent. Autrefois, se trouvait sur cette place un moulin à huile, une carrière de gypse et de magnifiques ormeaux aujourd’hui remplacés par des platanes.

Mais saviez-vous?

En ce lieu et place se tenait également une boulangerie tenue par Angelin et Julia. Ça sentait bon le pain chaud dans tout le village… Moi je ne l’ai pas connu cette boulangerie, mais elle fait partie de mon histoire, de ma famille…alors je vous le dit comme ça vous le saurez quand vous traverserez cette jolie place 😉. C’est bon de se souvenir…

De places en fontaines…

Je remonte la rue pavée de l’Eglise, passant sous quelques porches, croisant quelques chats paressant au soleil. Les ruelles adjacentes sont étroites. Le patrimoine médiéval est encore assez visible. On devine les ruelles pavées dessinant des cercles autour de l’ancien château médiéval. Plusieurs vestiges existent toujours comme la Fontaine Font d’Amont (Nommée autrefois Font d’Amour, elle est un des points d’eau les plus anciens du village), la Porte Sarrazine ou encore l’Eglise Saint Léger. En tournant dans le village, vous arriverez peut-être sur la placette Font-Jordany. Celle-ci se trouve sur une partie du second rempart du village. Ici les habitations très élevées et accolées constituaient l’enceinte du village et servaient de fortifications. L’accès se faisait par un pont levis.

Pour aller plus loin…

Pour les amoureux de patrimoine religieux, n’hésitez pas à vous rendre à la Chapelle Notre Dame de l’Ormeau. Situé à deux kilomètres en contrebas du village de Seillans, cet édifice cistercien provençal de la deuxième moitié du XIIe siècle contient un remarquable retable entièrement sculpté en bois polychrome et sa vierge à l’enfant du IXe siècle.

A ce même endroit, une chèvrerie tient place. Fanny et Loïs vous accueilleront avec plaisir et vous proposeront un choix de fromages excellentissimes.

Le village de Max Ernst

En me perdant dans le dédale des ruelles, je m’aperçois que j’arrive déjà au bout de mon article et pourtant j’ai encore bien des choses à vous raconter : les vieilles portes, la rue de la Boucherie, les Ateliers d’art de la Bouchonnerie, la Maison Waldberg comprenant les donations Max Ernst (qui vécut 12 années à Seillans avec sa femme Dorothea Fanning), Dorothea Fanning tous deux artistes surréalistes, et Stan, Appenzeller.

Le bonheur en Provence

Pour finir mon article, je m’arrête donc dans un petit café à l’entrée du village. Le lavoir est superbe. Le temps s’arrête. Tout le monde semble se connaitre. Certains ont le journal sous les bras, d’autres klaxonnent pour saluer la place, il fait très chaud maintenant. Je prends un Gambetta limonade. Je ferme les yeux. Et comme le dit une vieille enseigne de magasin du village, c’est ça le bonheur en Provence ! Bienvenue chez moi !

Voilà un village dont vous me direz des nouvelles 😉

N’hésitez pas à contacter l’Office de Tourisme: www.paysdefayence.com

 

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top