skip to Main Content

A la découverte du barrage Zola

Moins connu que son voisin le grand barrage de Bimont, le barrage Zola, de 100 ans son aîné, mérite que l’on s’y attarde. Et quoi de mieux pour partir à sa découverte que de parcourir nos beaux sentiers de randonnée ? Cela tombe bien, car plusieurs circuits vous permettent d’y accéder.

Rendez-vous au parking du Barrage de Bimont à Saint-Marc-Jaumegarde (coordonnées GPS 43.541859869134946, 5.53249328776589). De là, traverser le parking et emprunter le sentier balisé en jaune, en boucle de 8 km.

Vous découvrirez de magnifiques paysages, entre plateaux et vallons, et pourrez profiter de superbes points de vue sur Sainte-Victoire. A pied, en VTT ou encore en courant, ce sentier est très accessible (bien qu’avec un dénivelé parfois important).

Au milieu de votre parcours, vous pourrez découvrir le fameux barrage Zola. Parfois appelé à tord « petit frère de Bimont », le barrage Zola est plus âgé que ce dernier, mis en service en 1952.

Connaissez-vous son histoire ?

La Provence a depuis toujours un besoin important en eau, notamment durant la saison estivale. Avec l’extension des villes d’Aix-en-Provence et de Marseille au début du XIXème siècle, et suite aux épidémies de choléra, le problème d’alimentation en eau potable devient un réel enjeu territorial. Le maire d’Aix-en-Provence, Antoine Aude, lance alors en 1837 un concours pour trouver une solution à ce problème. C’est finalement un jeune ingénieur italien, François Zola (père d’Emile Zola), qui apportera la solution : la construction de deux barrages dans la vallée de l’Infernet. Le premier dans le vallon de Jaumegarde (actuel barrage Zola) et le deuxième dans le vallon dit de Bimont.
Le 16 décembre 1854, le canal et le barrage Zola sont inaugurés en grande pompe. Ce dernier sera la principale source d’alimentation de la ville d’Aix-en-Provence jusqu’en 1877. Aujourd’hui, le barrage Zola est toujours entretenu par la Société du Canal de Provence, et sert de tampon pour les crues du bassin versant intermédiaire ou en cas de vidange du barrage de Bimont.

Maintenant que vous en savez un peu plus sur cet ouvrage hydraulique, ne manquez pas de le découvrir ! A quelques pas de là, le grand barrage de Bimont vous attend également, à partir duquel vous pourrez partir à l’assaut de Sainte-Victoire. A ce sujet, retrouvez notre article sur les sentiers de randonnée à Sainte-Victoire.

©Société du Canal de Provence

Accès règlementé

Attention ! L’accès aux massifs forestiers des Bouches-du-Rhône est règlementé durant la saison estivale. Consultez la carte d’accessibilité des massifs avant votre départ sur http://bpatp.paca-ate.fr/.

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top