skip to Main Content

Echappée au Château d’If

Le samedi 2 juillet, l’Office de Tourisme de Gardanne est parti en excursion à Marseille.

La destination ? Le Château d’If !

Cette fortification imposante implantée sur l’une des îles du Frioul, rappelle étrangement le château de sable de notre enfance. Et pourtant, elle a su être le personnage principal de nombreux récits imaginaires ainsi que de réalités historiques !

Notre histoire démarre au 1 quai de la Fraternité, sur le Vieux Port de Marseille : la mer est calme, il est 9h30 et nous sentons déjà la chaleur nous envahir. Notre guide et accompagnateur, Michel Metenier, Historien, professeur d’Histoire et écrivain commence déjà à nous raconter ses premières anecdotes sur Marseille...

Que les secrets du Château d’If commencent !

Sur les quatre îles que détient Marseille : l’îles du Frioul, l’île de Maïre, l’Ile Riou, c’est celle de l’île d’If que l’on retiendra.

Mais tout d’abord, qu’est-ce que le Château d’If ?

Cette forteresse de bonne conception, est achevée en 1547 par François I pour contrer les invasions espagnoles (c’est d’ailleurs depuis la Tour Saint Christophe, que nous pouvons admirer la magnifique rade de Marseille). Le Château d’If fut bel et bien redouté par de nombreuses personnes mais il ne fut pourtant jamais attaqué.

Nous quittons le port de Marseille pour nous élancer sur notre belle Méditerranée. Nous passons devant le Fort Saint Jean et de là s’en suivent les explications historiques et les découvertes sur …
Le Roi René (que nous connaissons bien à Gardanne), Louis XIV, Vauban, La Révolution Française, ou encore la Seconde Guerre Mondiale
Les histoires, les faits divers, les anecdotes et surprises arrivent et ne cessent de nous surprendre. Nous voyageons dans le temps et personnellement j’adore ça !

Et Si…

Et si je vous parle d’Edmond Dantes, enfermé pendant 14 ans dans la prison du Château D’If ? Ahhh, impossible de ne pas y penser me diriez-vous ! Eh oui, la légende du Château d’If commence bel et bien à partir du roman d’Alexandre Dumas (1846) avec le Comte de Monte-Cristo. Le succès est imminent ! Qui n’a pas envie de croire à cette histoire ?

De 1580 à 1871 Le Château d’If fut une prison. Elle retiendra enfermés de nombreux prisonniers de tous bords politiques et de toutes nationalités. Le succès est tel que les insulaires sont obligés de creuser un tunnel vers l’extérieur car, clairement, la réalité dépasse la fiction.

Autre prisonnier enfermé au Château d’If :

Le Comte de Mirabeau fut enfermé par lettre de cachet par son père … Oui Oui !  Son père l’enferme de force pour le protéger de … ? Chut il fallait écouter notre guide.

Une île chahutée par la météo :

A 3 km au large de Marseille, nous naviguons en bateau à la merci du mistral et de la houle.

Mais ! Edmond Dantès aurait réussi l’impensable ; s’évader. Nous remercions l’art de l’écriture d’Alexandre Dumas et sa précision pour les détails. Malheureusement, d’autres prisonniers n’ont pas connu cette fin. En effet, la vie comme détenu du Château d’If était bien moins romancée.

Il était d’ailleurs tout bonnement impossible d’accoster l’île ; la météo fut à de nombreuses reprises très dure avec ceux qui souhaitaient s’échapper : Mistral, chaleur et tempêtes. De quoi en décourager plus d’un !

Enfin, question la plus importante : d’où vient le mot If ?

A l’origine If vient du mot grec hypae, hypa et enfin Ip mais ici s’arrête mon explication. Si jamais cela vous intéresse, je vous laisse chercher les écrits de Michel Metenier : « L’épopée du Château d’If – Marius, un des derniers gardiens de phare. »

Après cette belle matinée riche en découvertes, nous reprenons la navette pour le Vieux Port. Le Paysage nous absorbe. Le Château d’If nous aura permis de nous ouvrir à d’autres histoires réelles et imaginaires…

Aujourd’hui Le Château d’If reçoit 100 000 visiteurs en moyenne à l’année. L’entrée est payante. Comptez 6€ en tarif public et 5€ en tarif réduit. Toutes les informations sont à retrouver sur : www.chateau-if.fr

Envie de découvrir d’autres expériences de sorties accompagnée par l’office de tourisme ? Alors direction notre article sur Monaco.

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Back To Top